Génie climatique et énergies renouvelables
LES PRINCIPES DE LA CLIM

  En savoir plus...>>

Tél: 04.86.11.08.80

    NOS SOLUTIONS

Maisons de retraite
Cuisines
Hôtels
Ensemble scolaire
Datacenter
Halls de stockage
Magasins

       NOS CLIENTS

EDF
Appart City
SNCF
La poste
Veolia
Novotel
Vinci
Orange
Franck Provost

   NOS PARTENAIRES

Atlantic
Hitachi
Airwell
Robatherm
GEA
Ciat
Daikin
Mitsubishi
Airwell Residential
Carrier
Thoshiba
Lennox

 

 

 

 

RIDEAU D'AIR

 

 

Les rideaux d’air sont des appareils qui soufflent de l’air traité (filtré et chauffé en hiver) au droit d’une porte d’accès. Ils sont de type « confort » et travaillent en recyclage total avec de l’air intérieur.

A Noter : Pour les locaux climatisés, le rideau d’air doit continuer à fonctionner en demi-saison et en été (en ventilation seule), afin limiter les apports de chaleur en provenance de l’extérieur.

Les rideaux d’air sont des appareils placés, généralement, au-dessus des portes et qui ont pour but de limiter les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur lorsque les portes sont ouvertes.
 
Ils peuvent être installés pour :
    ·   les sas ;
    ·   les portes tournantes ;
    ·   les magasins portes ouvertes ;
    ·   la séparation d’ambiance de magasins.
 
A Noter : Les accès aux entrepôts frigorifiques sont également équipés de rideaux d’air dits « de séparation », mais les caractéristiques de ces équipements sont spécifiques.

Les rideaux d’air peuvent être de type en applique, encastrable ou la combinaison des deux.
 
Les matériels les plus courants ont :
    ·   une longueur comprise entre 0,6 et 2 mètres ;
    ·   un moteur de ventilation d’une puissance comprise entre 100 et 2 500 W avec une à trois allures de fonctionnement ;
   ·   un débit d’air compris entre 300 et 8 000 m3/h ;
   ·   une puissance de chauffage comprise entre 1,5 et 40 kW ;
   ·   une vitesse d’éjection d’air, en sortie de l’appareil, comprise entre 3 et 17 m/s ;
   ·   un niveau sonore à 3 mètres de la grille de soufflage entre 37 dB(A) et 60 dB(A).
 
Un rideau d’air se compose :
  ·   d’une carrosserie comportant une grille d’aspiration d’air ;
  ·   d’un filtre ;
 ·   d’une ou plusieurs turbines centrifuges ou tangentielles couplées à un moteur électrique, aspirant l’air et créant un jet d’air rectiligne et uniforme ;
 ·   d’éléments chauffants électriques munis d’ailettes (il existe également des modèles avec une batterie hydraulique) ;
 ·   d’une sécurité thermique interne ;
 ·   d’une grille de soufflage constituée de buses avec des ailettes.
 
Le pilotage de cet appareil s’effectue par un système indépendant en fonction de la température et agissant sur le moteur de ventilation et/ou sur les résistances électriques.

Le soufflage doit être asservi à l’ouverture de la porte correspondante avec une temporisation à la fermeture (maintien du soufflage après la fermeture). La température de soufflage doit être fonction de la température extérieure.
 
Il est parfois nécessaire, pour limiter la puissance souscrite, de prévoir :
  ·   un délestage des résistances électriques des rideaux d’air en cas de forts appels de puissance par les autres usages électriques ;
   ·   un asservissement limitant le fonctionnement de certains rideaux pendant les « Heures de Pointe » de la tarification.
 
Le choix et le dimensionnement de l’appareil s’effectuent à partir des tableaux de sélection fournis par les constructeurs.
 
Il faut, obligatoirement, prendre en compte :
 ·   la longueur du rideau d’air qui doit toujours être légèrement supérieure à la largeur de la porte ;
 ·   la hauteur d’installation qui est préconisée par le constructeur et qui doit toujours être respectée ;
 ·   le jet d’air qui doit toujours arriver jusqu’au sol avec une vitesse au sol à :
 ·  1 m/s environ pour les portes de 2 à 3 mètres de hauteur,
 ·  2,5 m/s environ pour les portes de hauteur supérieure ;
 ·   la température de soufflage qui doit être comprise entre 30 et 40°C, en hiver.

Les rideaux d’air sont, généralement, installés en partie haute des portes, juste au niveau de la traverse supérieure.
 
Les rideaux doivent toujours :
  ·  être solidement fixés aux parois ;
  ·  être raccordés sur un circuit électrique spécifique protégé contre les surcharges et les contacts indirects.
 
Dans certains cas particuliers, il est envisageable d’installer des rideaux d’air pour souffler verticalement de part et d’autre de l’ouverture. Cette solution apporte un niveau de confort dégradé et consomme beaucoup plus d’énergie.
 
Les rideaux d’air et leurs installations doivent respecter, entre autres :
 ·   la réglementation thermique en vigueur :
 ·   la norme NF C 15-100. Installations électriques à basse tension ;
 · la norme NF C 73-251. Appareils électro-domestiques chauffants. Appareils de chauffage électriques des locaux. Règles d’aptitude à la fonction ;
 ·   la norme NF C 73-600. Sécurité des appareils électro-domestiques et analogues. 1ère partie : Règles générales ;
 ·  la norme NF EN 60335-1 (NF C 73-800). Sécurité des appareils électro-domestiques et analogues. 1ère partie. Règles générales 
 · la norme NF EN 60335-2-30 (NF C 73-830). Sécurité des appareils électro-domestiques et analogues. 2ème partie. Règles particulières pour les appareils de chauffage des locaux ;
 ·  les réglementations spécifiques concernant les Etablissements Recevant du Public, si les locaux en reçoivent ;
 ·  le marquage CE ;
 ·  la certification NF électricité Performance (en cours d’attribution pour les thermostats déportés).

L’entretien d’un rideau d’air de confort consiste à effectuer :
  ·   un remplacement périodique des filtres ;
  ·   un nettoyage semestriel des grilles de soufflage et de reprise ;
  ·   une visite semestrielle de contrôle de la régulation.

  • Vus par l’usager
Les avantages vus par l’usager sont :
  ·   la réduction des courants d’air froid en provenance de l’extérieur, en hiver ;
  ·   la réduction de l’entrée d’air chaud extérieur si le local est climatisé.
  • Vus par le gestionnaire
Les avantages vus par le gestionnaire sont :
  ·   la simplicité d’entretien ;
  ·   la simplicité de régulation et de gestion ;
  ·   la suppression de rideaux plastiques, pour les entrepôts.
  • Vus par l’investisseur
Le principal avantage vu par l’investisseur est la simplicité de conception et d’installation.
  • Vus par l’usager
Les inconvénients vus par l’usager sont :
  ·  le bruit de l’appareil ;
  ·  la sensation de courant d’air au passage de la porte.
  • Vus par le gestionnaire
Le principal inconvénient vu par le gestionnaire est l’utilisation de l’énergie en tous postes horaires.