Génie climatique et énergies renouvelables
LES PRINCIPES DE LA CLIM

  En savoir plus...>>

Tél: 04.86.11.08.80

    NOS SOLUTIONS

Hôtels
Ensemble scolaire
Halls de stockage
Magasins
Cuisines
Maisons de retraite
Datacenter

       NOS CLIENTS

La poste
Appart City
Vinci
Franck Provost
Veolia
Novotel
Orange
EDF
SNCF

   NOS PARTENAIRES

Robatherm
Atlantic
Ciat
Daikin
Hitachi
Carrier
Airwell Residential
Airwell
Thoshiba
Lennox
GEA
Mitsubishi

 

 

 

 

CANON A NEIGE

 

Le principe de la fabrication artificielle de neige consiste à pulvériser des gouttelettes dans de l'air suffisamment froid pour que celle-ci se congèle avant d'arriver au sol. Le canon à neige (équipé d'un ventilateur) sépare ces gouttes d'eau pour les ramener à de petite taille et facilite ainsi leur transformation en glace, en les refroidissant par détente de la pression (air comprimé). C'est ce que l'on appelle la nucléation.

La neige ainsi fabriquée (1 m3 d'eau correspond à 2 m3 de neige) est plus homogène. Son abrasion par les skieurs est limitée, augmentant ainsi sa durée de vie.

Il existe différents principes de fonctionnement de canon à neige, le choix se fait en fonction du budget, de la surface à pulvériser ainsi qu'en fonction des projets futurs.

Les principes de fonctionnement :
  • Canons à neige mono fluide (un seul réseau d'eau + ventilateur)
  • Canons à neige bi fluide (réseau d'eau + réseau d'air) à induction ou nucléation

Le système bi fluide étant généralement plus utilisé.

Pour le monofluide, seul l'eau chemine dans les tuyaux, l'air comprimé et fabriqué par la turbine à ventilateur, ce qui optimise au mieux l'échange thermique avec l'atmosphère. Pour le bifluide, eau et air comprimé cheminent ensemble sous terre. Cette technique nécessitant plus d'air comprimé. Sur les pistes, il est possible de faire la distinction entre les deux systèmes : les canons équipés de turbine pour le monofluide: les perches pour le bifluide.

Chaque canon à neige est équipé de vannes de régulations agissant sur l'air et l'eau. Des automates permettent cette régulation, en fonction de capteurs placés sur les pistes de ski. Ces derniers permettent d'avoir une mesure en temps réel des éléments suivants :

  • Humidité Relative et Température
  • Anémomètre pour prendre en compte les perturbations météorologiques (vitesse et direction du vent).